Les tendances de la gestion des temps et des plannings

Historiquement, la GTA en entreprise a souvent été portée par un besoin de conformité. Pour de nombreuses organisations, il s’agit de se mettre en règle vis à vis d’un dispositif législatif de plus en plus complexe (code du travail, accords de branche, accords d’entreprise…). Assurer la fiabilité de la paie est au final, toujours aujourd’hui, une préoccupation pour beaucoup de nombreux service RH. Les conséquences financières, sociales, voire juridiques d’une paie non conforme sont loin d’être négligeables.

LA RECHERCHE DE PRODUCTIVITÉ RH

A cette recherche de conformité, s’ajoute pour les DRH un besoin d’optimiser la productivité RH afin de libérer du temps pour les missions essentielles telles que le recrutement, la formation ou la fidélisation. Des études récentes ont montré que la gestion administrative représente encore 30% de la charge d’un service RH. Un responsable paie passe encore près de 2h00 par jour à répondre à des questions impromptues de collaborateurs et de managers, questions qui pourraient trouver leur réponse facilement avec des processus digitalisés.

Pour cela, il est indispensable de déléguer les processus de GTA qui peuvent pris en charge directement par les managers voire les collaborateurs. Le gain de productivité et d’efficacité est largement démontré comme en attestent les nombreux témoignages clients publiés par Horoquartz (voir)

La récente crise sanitaire fait désormais apparaître de nouveaux besoins autour du télétravail, de la mobilité et d’adaptations réglementaires suite aux nouvelles dispositions légales mises en place en urgence. Elle met aussi en évidence un besoin général de souplesse dans l’organisation des horaires et des heures travaillées. La puissance des solutions de GTA revient donc au premier plan, afin de traiter des demandes atypiques et des processus exceptionnels pour une durée qu’il est difficile de définir aujourd’hui. On ne peut pas non plus exclure que la situation économique actuelle n’aboutisse à des modifications réglementaires de plus grande ampleur.

Ces dernières années, est apparue une nouvelle dimension pour développer l’expérience collaborateur. Elle consiste à mieux prendre en compte des attentes sociales comme par exemple un souhait largement exprimé de mieux équilibrer vie personnelle-vie professionnelle. Il s’agit également de proposer de nouveaux services RH digitalisés pour que les collaborateurs puissent mieux interagir sur les processus de gestion des temps et des absences.

LA QUESTION DE L’UX (EXPÉRIENCE UTILISATEUR)

86% des décideurs RH jugent important d’améliorer l’engagement collaborateur, selon une étude menée en 2018 par Markess auprès de décideurs RH. Parmi eux, 80% identifient l’innovation comme l’un des leviers de cet engagement. Pour Claudine Baverez, Product Owner chez Horoquartz. « Les outils que les collaborateurs utilisent dans leur vie personnelle sont simples, modernes, efficaces. Ils attendent le même niveau d’expérience utilisateur dans l’entreprise, et c’est encore plus vrai pour une application aussi accédée que la gestion des temps. »

« Avec eTemptation 5.5, nous avons fait en sorte de simplifier au maximum la gestion de ses équipes par le manager, afin qu’il puisse se concentrer sur des missions à forte valeur ajoutée. Les fonctionnalités principales de gestion quotidienne et de suivi sont accessibles en un clic. Le manager peut ainsi gérer la planification des horaires et des absences, effectuer les corrections d’anomalies. Pour l’aider dans sa prise de décision, il peut consulter la situation des compteurs de son équipe et le dossier de ses collaborateurs. De leur côté, les salariés accèdent également depuis le portail collaboratif à des processus simplifiés et intuitif. Cette simplicité d’usage  se traduit de façon très concrète pour les services RH avec une baisse des sollicitations et questions lui leurs sont adressées »

En savoir plus sur eTemptation