SECURITÉ : HOROQUARTZ ANNONCE UNE NOUVELLE UTL NETXPRIM POUR RENFORCER LA SÛRETÉ DES ENTREPRISES

05 mai2022

UTL NETXPRIM

Les systèmes de contrôle d’accès se composent de plusieurs éléments physiques dont les Unités de traitement Local (UTL) qui pilotent les équipements de terrain (têtes de lecture, cartes interfaces…) et décident également d’autoriser l’accès à une zone ou au contraire l’interdire. Horoquartz vient d’annoncer une nouvelle technologie d’UTL pour renforcer la sécurité de ses clients. Quels en sont les bénéfices ? Entretien avec Vivian Pelletier, Directeur Produits Sûreté chez Horoquartz.

 

Garantir un meilleur niveau de sécurité

 

« Une UTL est attachée à un site, correspondant à une implantation physique (locaux) pour lesquels le contrôle d’accès est mis en œuvre. 

Pour qu’elle soit efficace et optimisée, l’Unité de Traitement Local doit posséder certaines spécificités afin de répondre aux exigences en termes de réseau informatique et d’énergie. Horoquartz fait évoluer régulièrement ses produits avec de nouvelles fonctionnalités, ce qui est le cas de la NetXPrim comparée à la précédente UTL-CE. En particulier cette version dispose des dernières technologies en matière de sécurité IT. »

Parmi les nouveautés :

  • Le système d’exploitation basé sur un noyau Linux renforcé. Des capacités de mise à jour en continu et hautement sécurisées garantissent une meilleure résilience du produit dans le temps.
  • L’intégration d’un SAM (Secure Access Module). Un SAM est une carte à puce inviolable installée en permanence dans l’équipement afin de stocker les clés secrètes et d’exécuter des calculs cryptographiques sécurisés.
  • L’intégration d’un accéléromètre à sensibilité ajustable pour détecter la moindre vibration en cas d’attaque physique.
  • Une double interface réseau qui permet d’isoler certains équipements secondaires du réseau principal.

Côté fonctionnalités logicielles, notons que l’UTL NetXPrim intègre, outre les fondamentaux du contrôle d’accès, le traitement des données provenant de multiples capteurs d’intrusion. Elle possède également un moteur d’interprétation pour exécuter des automatismes séquentiels.

 

Garantir la compatibilité

 

« Cette UTL a l’avantage d’être rétro compatible. Si nous prenons l’exemple d’un site disposant d’anciens lecteurs de cartes avec une technologie obsolète ou peu sécurisée, il est aujourd’hui possible de faire une reprise de parc et de faire cohabiter les deux technologies afin d’effectuer une migration des cartes progressive dans le temps. Cette rétrocompatibilité est un élément très important pour nos clients car elle préserve les investissements déjà réalisés, et elle assure un lissage des budgets dans le temps. » ajoute Vivian Pelletier.

 

Plus d’adaptabilité et plus d’autonomie

 

Il poursuit : « la plateforme est autonome en énergie en cas de déconnexion avec le secteur. Ce volet est primordial car il garantit le bon fonctionnement du contrôle d’accès mais également de la détection intrusion même lorsqu’il y a des dysfonctionnements énergétiques sur site. Elle est également adaptable à toute taille d’installation, grâce à sa capacité mémoire et son processeur performant. »

La conception modulaire de l’UTL permet également une souplesse d’installation avec un format coffret doté d’une option alimentation supplémentaire et supervisée pour fournir l’énergie nécessaire aux équipements contrôlés, et un format rack 3U pour les baies informatiques

Intégration NetXPrim et P2S

 

« La technologie a l’avantage d’offrir une intégration complète avec Protecsys 2 Suite, le logiciel de contrôle d’accès d’Horoquartz. La conception par Horoquartz d’une carte alimentation 24 Volts supervisée par l’UTL NetXPrim garantit un redémarrage de qualité en cas de coupure secteur prolongée et une remontée d’alarmes en fonction des états de la carte alimentation. L’UTL NetXPrim est aussi compatible avec la gestion d’ouvrants d’eTemptation ce qui garantit à nos clients la possibilité de faire évoluer la solution HQ Access de eTemptation vers Protecsys 2 Suite sans remise en cause de l’investissement. L’architecture logicielle de Protecsys 2 Suite associée à l’architecture de l’UTL NetXPrim en mode HLS (High Level Security) correspond à la cible de sécurité que nous avons déposée auprès de l’ANSSI. » conclut Vivian Pelletier.