LE LECTEUR D’ACCÈS : POINT D’ENTRÉE DE VOTRE SYSTÈME DE SÉCURITÉ

28 avril2021

Vous l’utilisez tous les jours et vous ne le remarquez même plus. Pour vos collaborateurs, visiteurs, fournisseurs, le lecteur de contrôle d’accès est au quotidien la partie la plus visible de votre système de sûreté. Il se doit d’être discret, rapide, robuste et parfaitement sécurisé. Quelques points de vigilance pour bien choisir.

Un lecteur qui s’intègre à votre environnement

Les collaborateurs qui le voient au quotidien n’y prêtent plus attention au bout de quelques jours. Mais vos visiteurs remarqueront vite une boite triste et disgracieuse posée sur des matériaux de qualité. L’esthétique du lecteur, son design, ses dimensions et encore plus ses couleurs ne sont pas des détails. 

Ils contribuent à une intégration discrète et harmonieuse dans votre environnement. Démontrer que l’on prête attention à sa sécurité est plutôt une bonne chose, mais il n’est pas nécessaire de le faire de façon trop ostentatoire.

La rapidité : un facteur essentiel de l’acceptabilité

Vos collaborateurs vont utiliser les lecteurs de contrôle d’accès plusieurs fois par jour. S’ils comprennent tous la finalité et la nécessité de cet équipement, ils ont aussi tendance à le percevoir comme une contrainte. L’intuitivité du badgeage, la rapidité de la prise de décision d’accès, et la vitesse de déclenchement de l’obstacle sont des facteurs prouvés d’acceptabilité du système. Et une meilleure acceptabilité est souvent synonyme d’une meilleure sécurité in fine. En cas de performances insuffisantes, les utilisateurs trouveront toujours des solutions pour réduire la contrainte, en bloquant les portes par exemple, en les tenant ouvertes pour les collègues, et dans le pire des cas en dégradant le matériel.

La robustesse : une condition de la durabilité

La vie d’un lecteur de contrôle d’accès n’est pas un long fleuve tranquille : usage intensif, vandalisme, projections, exposition au soleil et aux intempéries… le lecteur est soumis à des conditions de fonctionnement parfois sévères. Aucun constructeur de peut garantir que son matériel résistera à toutes ces conditions, mais la robustesse est un élément fondamental pour garantir la continuité du fonctionnement. Elle suppose des composants de qualité, un assemblage sans faille, et une conception mécanique qui prend réellement en compte les contraintes d’environnement. Cela a un coût mais qui sera toujours très inférieur à celui de la non-qualité: accès bloqués pour les salariés, interventions à répétition du SAV, mécontentement et pertes de productivité.

Une indispensable sécurité de bout-en-bout

L’ANSSI a évalué que les conséquences de failles de sécurité étaient particulièrement préoccupantes en cas d’utilisation de technologies sans contact défaillantes. Le lecteur de contrôle d’accès doit donc pouvoir supporter des technologies sécurisées, comme la carte MIFARE ® DESFire ® EV2/EV3. Par ailleurs, la tête de lecture n’étant pas toujours située en zone protégée, elle ne doit stocker aucune information secrète pour être inattaquable à cette fin.  Enfin, elle doit pouvoir communiquer de façon sécurisée avec l’UTL avec authentification et chiffrement, afin de garantir une intégrité complète des communications de la lecture du badge jusqu’à l’enregistrement de la transaction dans la base de données.

Horoquartz vient d’annoncer un renouvellement de sa gamme de lecteurs de contrôle d’accès, qui sera présentée lors du roadshow organisé pour les 50 ans de l’entreprise. Éditeur, fabricant et intégrateur de solutions, Horoquartz conçoit et fabrique l’intégralité de ses matériels en France afin de garantir une performance durable à ses clients.

Thierry Bobineau, Directeur Marketing chez Horoquartz