INTÉGRATION DU CONTRÔLE D’ACCÈS ET DE LA VIDÉOSURVEILLANCE : LES AVANTAGES DE L’INTEROPERABILITÉ

23 septembre2021

Le quotidien des opérateurs de sécurité est fait d’allers-retours entre le contrôle d’accès et la vidéosurveillance tant les 2 applications sont complémentaires.  Avec des architectures ouvertes, ces 2 composants majeurs des systèmes de sûreté peuvent devenir interopérables pour un meilleur confort d’utilisation et une plus grande efficacité.

 

 

Contrôler n’est pas identifier… à coup sûr

 

Le contrôle d’accès utilise toujours très majoritairement le badge comme moyen d’identification, tout particulièrement en France où le recours à la biométrie est très encadré par la CNIL et de ce fait très peu développé. Le contrôle d’accès par badge associé à des obstacles adaptés à la configuration des locaux apporte un très haut niveau de sécurité. Mais en cas d’événement particulier (une enquête, une recherche de preuves, un audit) nécessitant une identification certaine de l’utilisateur du badge, il sera nécessaire de recourir à d’autres moyens, notamment visuels.

L’apport de la vidéo dans l’identification

 

Imaginons qu’un incident s’est produit la nuit et sans effraction dans un local peu fréquenté d’une entreprise. L’heure de survenance est totalement inconnue. On imagine facilement la difficulté à visionner 8 ou 10 heures d’images de vidéosurveillance pour repérer les moments et les personnes susceptible d’être à l’origine de l’événement. Le système de contrôle d’accès va fournir rapidement la liste des accès avec les heures d’entrée et éventuellement de sortie. En se focalisant sur les quelques créneaux horaires listés, l’exploitant de la sécurité va pouvoir cibler les images à visionner. Il pourra plus rapidement confirmer visuellement l’identité des personnes concernées et restreindre ainsi le champ de son enquête. Mais le processus peut aussi fonctionner dans l’autre sens. Imaginons que la vidéosurveillance identifie un intrus dans une zone protégée, il peut être intéressant d’interroger le contrôle d’accès pour reconstituer l’itinéraire de la personne, vérifier son identité et déceler une éventuelle faille dans les droits d’accès.

Une complémentarité quotidienne entre vidéo et contrôle d’accès

 

On trouve beaucoup d’autres exemples de la complémentarité des deux systèmes. Il n’est pas rare que l’enregistrement des images vidéos soit déclenché par un événement du contrôle d’accès. Par exemple, l’utilisation d’un badge inactivé, la composition d’un code sous contrainte, la tentative d’entrée dans des zones interdites… toutes ces alertes peuvent déclencher l’enregistrement automatique de la scène par les caméras IP ou une levée de doute par vidéo.

La vidéosurveillance peut également être utilisée pour analyser l’occupation des locaux et éviter des phénomènes de sur-fréquentation à un instant donné. Il peut être ainsi nécessaire d’intervenir sur le contrôle d’accès pour limiter temporairement les accès ou affecter du personnel supplémentaire à l’accueil des visiteurs (analyse vidéo des files d’attentes).

Un enjeu majeur : garantir la réactivité

 

Dans un tel contexte, il est essentiel d’apporter du confort et de la réactivité aux exploitants. Ils peuvent bien évidemment naviguer d’un système à un autre. Mais en leur proposant un poste de supervision unique alliant contrôle d’accès et vidéo, on leur fait gagner un temps précieux et on augmente leur efficacité.  

Cette efficacité est particulièrement recherchée en cas de crise sévère constatée sur des images de vidéosurveillance (un mouvement social par exemple). Il doit être possible en quelques secondes de bloquer les accès à un site, ou à minima de révoquer des droits, de verrouiller certaines zones critiques, etc…. Pour les personnes en charge de la sécurité, chaque seconde compte. On imagine mal leur demander de se déconnecter/connecter à différents systèmes pour réaliser les opérations. C’est donc tout l’intérêt de disposer d’un système intégré exploitable depuis un poste unique.

 

Disposer du meilleur des 2 mondes

 

De nombreux fournisseurs offrent des solutions intégrées sur le marché. Horoquartz, avec sa solution Protecsys 2 Suite propose une exploitation globale de la sécurité depuis un poste de supervision unique. Cette architecture intègre les différents modules de la solution et propose une navigation efficace entre les fonctionnalités. Pour autant, elle ne rend pas le client captif d’une technologie de vidéosurveillance propriétaire. Pour les clients qui ont besoin du meilleur de la technologie, Horoquartz laisse la possibilité d’intégrer des produits tiers, en particulier dans le cadre de son partenariat avec Milestone. Il est donc ainsi possible de bénéficier du meilleur des 2 mondes tout en préservant l’intégration des solutions. 


Thierry Bobineau, Directeur Marketing chez Horoquartz