500 CLIENTS DANS LE CLOUD

05 novembre2020

Horoquartz vient de signer en octobre son 500ème dossier Cloud.

La croissance du modèle semble inexorable et les bénéfices pour les clients sont nombreux. Entretien avec Cédric Chatelier, responsable des offres Horoquartz pour le Cloud.

 

Cédric, est-il possible de définir un profil type de l’utilisateur de vos solutions Cloud ?

« Nous constatons que notre modèle SaaS séduit aujourd’hui autant les PME que les ETI ou les grands comptes, dans tous les secteurs d’activités. En pourcentage d’installations réalisées, chaque segment est assez représentatif de la typologie de nos clients. Nous constatons depuis quelques mois une adhésion de plus en plus grande du secteur public à ces offres. Les administrations et de collectivités territoriales sont de plus en plus nombreuses à opter pour nos solutions en mode Cloud. Elles sont particulièrement sensibles à nos offres de Cloud souverain avec hébergement des données en France. »

Vous nous disiez que l’émergence de ce modèle avait été assez lente dans votre domaine…

« Pendant des années, la gestion des temps et des activités a été le “parent pauvre” du SaaS. Cela avait été démontré par plusieurs études, alors que le modèle était devenu une évidence dans certains domaines du SIRH, comme la gestion des talents par exemple. Les raisons sont assez difficiles à identifier. Aujourd’hui plus d’un nouveau client sur deux d’Horoquartz opte pour une solution Cloud et nos clients en mode ‘On-Premise’ sont nombreux à basculer sur le modèle ou à envisager de le faire dans les mois à venir. Cette accélération récente est rassurante pour nous, d’autant plus que le Cloud est un enjeu majeur et stratégique pour Horoquartz. »

Quelles solutions proposez-vous dans le Cloud ?

« Toutes nos offres sont éligibles, qu’il s’agisse de eTemptation pour la GTA, de Protecsys 2 Suite pour la sécurité ou de Process4people pour la gestion RH. Elles peuvent fonctionner et inter-opérer sur les mêmes plateformes ce qui simplifie grandement l’exploitation pour nos clients. Les matériels que nous proposons, badgeuses de présence ou périphériques de contrôle d’accès, se connectent de façon sécurisée à nos plateformes. »

Voyez-vous des évolutions dans les motivations de vos clients qui choisissent le modèle ?

« Les motivations restent assez stables. Il y a tout d’abord la volonté de nos clients de se recentrer sur le volet fonctionnel de leurs projets et sur leur cœur de métier en déléguant les aspects informatiques. Il y a ensuite le besoin de disposer de solutions évolutives et flexibles pour faire face à des variations d’activité ou de périmètre fonctionnel, un sujet particulièrement d’actualité en ce moment. Nos clients mentionnent également la visibilité budgétaire apportée par un modèle sans surprise où tous les services sont intégrés dans un contrat unique : usage de l’application, hébergement, exploitation, maintenance, sécurité. Enfin, les décideurs sont de plus en plus sensibles au fait que nous garantissons contractuellement le taux de disponibilité de nos logiciels, qui sont très visibles dans l’organisation et utilisées quotidiennement par les collaborateurs et managers. »

Arrêtons-nous sur le point de la sécurité, l’actualité récente est-elle un facteur de migration vers le Cloud ?

« Incontestablement. Les nombreuses attaques informatiques relatées par les médias, en particulier pendant la période du confinement, n’ont fait qu’accélérer la prise de conscience des utilisateurs quant à la vulnérabilité de leurs infrastructures. Nos plateformes d’hébergement disposent de certifications ISO 27001 en matière de sécurité IT et proposent des engagements de haut niveau pour la protection des données, pour le RGPD entre autres. Pour un client, et c’est particulièrement vrai pour les PME, disposer d’un tel niveau de sécurité en interne est compliqué et coûteux. Cet argument revient de plus en souvent dans les critères de choix de nos clients. »


Cédric Chatelier, Responsable Produits SaaS chez Horoquartz